Déplacer des Montagnes

Chaque paysage crée est un tableau composé de trois phases : La tempête balayant la forme sculptée; La performance modelant le volume du paysage; L’installation proposant un temps d’observation et d’écoute du paysage. Par le travail de la matière, la lumière et le son, Déplacer des Montagnes présente des paysages artificiels qui sont patiemment sculptés, pour être aussitôt balayés par le vent et recomposés, indéfiniment. L’espace du plateau se mue en montagne, en rivage, en fleuve, en île ou en route, comme autant de paysages-frontières en mouvement.

Installation, performance.
Nuit Blanche, Bruxelles, Octobre 2016
En collaboration avec Antoine Pintout.
© Bigtime, Olivier Foeller